Explosion de Beyrouth - 4 août 2020

Le mardi 4 août 2020, à 18h08, une catastrophe a frappé la capitale du Liban, Beyrouth. L'explosion d'un entrepôt dans le port a dévasté de nombreux quartiers de la ville de Beyrouth, faisant au moins 170 morts et plus de 4 000 blessés, et plus de 1oo personnes sont toujours portées disparues. L'onde de choc a été entendue et ressentie dans tout le pays, du nord au sud, jusqu'aux pays voisins comme la Syrie et Chypre.

 

Quelles sont les raisons qui ont conduit à l'explosion - Que s'est-il passé ? L'explosion qui a eu lieu dans l'entrepôt du port s'est produite en raison de la présence d'explosifs puissants et de produits chimiques - elle est considérée comme la plus intense jamais enregistrée à Beyrouth. Le président Michel Aoun a ajouté : "2 700 tonnes de nitrate d'ammonium, utilisé dans les engrais et les bombes, étaient stockées depuis six ans dans le port sans mesures de sécurité".

Les raisons derrière l'explosion sont encore ambiguës, cependant, les enquêtes sont toujours en cours. Les nouvelles officielles confirment le début d'un incendie après lequel les artificiers ont été appelés pour éteindre. Après quelques minutes, la catastrophe dévastatrice s'est produite et les artificiers en plus des centaines et des milliers ont été blessés et tués, et les dommages physiques couvrent le rayon de la ville de Beyrouth, atteignant ses banlieues Les vitres, les portes, les fenêtres, les voitures, et l'intérieur des maisons sont gravement endommagés, les rendant inhabitables. Des milliers de familles ont abandonné leurs maisons gravement endommagées. Certaines ont passé la nuit chez des amis, des parents ou dans des écoles vides, tandis que d'autres sont toujours enregistrées comme sans-abri.

 

Les hôpitaux de Beyrouth sont entièrement occupés et les ambulances doivent emmener les blessés dans des hôpitaux situés dans la banlieue de la capitale. Des médecins ont été vus en train de soigner des citoyens blessés dans des rues voisines et sur des parkings éclairés par des téléphones portables. Des personnes en sang ont été vues se précipitant et criant à l'aide dans des nuages de fumée et de poussière dans des rues jonchées de bâtiments endommagés, d'épaves volantes et de voitures détruites.

La fumée de l'explosion contient beaucoup de particules et de gaz toxiques. Les plus dangereux sont les particules fines qui ne peuvent être arrêtées par des masques ordinaires et les gaz comme le No2 et tous ses dérivés organiques qui persistent et réagissent dans l'air pendant un certain temps. D'où l'urgence de quitter Beyrouth pour se mettre à l'abri de ces gaz toxiques. Une bombe qui s'ajoute à la crise sanitaire et économique déjà présente !

SPF a été le premier à apporter son soutien et a mobilisé 100.00 euros en réponse à l'explosion dévastatrice de Beyrouth. DPNA, en collaboration avec le Secours Populaire, la plateforme Tajamoh de Saida et la municipalité de Saida ont réparti leurs ressources en équipes qui soutiennent les campagnes de nettoyage et de distribution de nourriture à Beyrouth, ainsi que les collectes de fonds et de dons qui consistent en des vêtements, de la nourriture, des matelas et des oreillers à Saida.

 

Caserne de pompiers – Réhabilitation

DPNA et la Secoure Populaire Française ont pris l'initiative d'aider à la réhabilitation de la caserne de pompiers de Beyrouth qui a été massivement endommagée par l'explosion qui s'est produite. Jusqu'à présent, DPNA a contribué aux travaux suivants :

 

  • Installation d'un faux plafond dans la salle médicale.
  • Peindre deux portes dans la salle d'opération.
  • Installer une porte en bois et la moulurer dans le bureau du chef de secteur.
  • Installation de deux volets vitrés dans la salle de repos des pompiers.
  • Installation de deux volets en verre dans le bloc opératoire.
  • Peindre les portes de la salle du centre et fixer les poignées de porte.
  • Installation de l'évier et des étagères dans la salle de repos des militaires.
  • Installation de rideaux dans la salle d'opération.
  • Installation d'une plaque pour les martyrs tombés lors de l'explosion.

Distribution de nourriture – Beyrouth

En partenariat avec le Secours Populaire et Action Humanitaire France, nous sommes allés à la rencontre des familles sinistrées de Beyrouth pour leur assurer des colis alimentaires de première nécessité.

DPNA a réussi à distribuer plus de 2300 boîtes à Beyrouth.

image alt
image alt
image alt
image alt
image alt
image alt
image alt
image alt
image alt
image alt
image alt
image alt
image alt
image alt
image alt
image alt
image alt
image alt
image alt
image alt
image alt
image alt