Accès à l'eau potable pour les familles à Chwayya, au sud du Liban

Budget

78,000 USD

Zones cibles

Chwayya, Liban du Sud

Public cible

2 150 personnes en séances de sensibilisation (2 000 Libanais ; 150 Syriens) – Femmes 1075, Hommes 1075

52 nouvelles familles raccordées à la ligne principale (syrienne) (Total de 260 personnes syriennes /*5/) – Femmes 140, Hommes 120

1 060 familles connectées au réseau principal (Libanais) (Total de 4 240 individus /*4*/) – Femmes 2135, Hommes 2105

Au total : 4 500 individus / 1 112 familles

Objectif global

Un réseau d'eau réhabilité et augmenté contribuera à la préservation des vies et à l'atténuation des souffrances grâce à l'accès à l'eau potable et à une quantité accrue d'eau pour soutenir l'agriculture et les besoins des ménages (de WASH, formation de sensibilisation à la conservation) et ainsi réduire la vulnérabilité des agriculteurs et 50 syriens et 800 ménages libanais, en particulier des femmes et des enfants et promeuvent des modes de vie plus sains.

Objectif spécifique
  1. 4 500 ménages ruraux des communautés de réfugiés libanais et syriens bénéficieront d'une disponibilité accrue en eau durable et d'un accès à l'eau potable pour l'agriculture et les besoins des ménages grâce à la réhabilitation des infrastructures du système d'approvisionnement en eau.
  2. Les réfugiés syriens et libanais des membres de la communauté Chwayya) auront une connaissance accrue des nouvelles techniques agricoles et WASH dans les stratégies de conservation de l'eau pour la préservation des ressources en eau au sein de la communauté Chwayya et WASH.
  3. 4 500 ménages ruraux ont réduit l'insécurité alimentaire saisonnière grâce à l'accès à de l'eau potable durable pour les besoins agricoles (arbres fruitiers, jardins)
Réalisations

 

Moi

Réalisations

Succès
Janvier 2019-Avril 2019
  • 140 familles libanaises individus raccordés à la conduite d'eau principale (79 femmes, 61 hommes)
  • 140 personnes ont participé à des séances de sensibilisation
 Minhal El-Shoufi, un citoyen libanais de 24 ans vivant au village de Chwayya a participé pendant la première année du projet aux sessions de FdF sur la conservation de l'eau et la sensibilisation à l'Eau. Minhal, et depuis le début du projet a été un personnel de livraison de message actif. Il a obtenu rapidement le message de notre projet et a réussi à le diffuser aux citoyens à l'intérieur du village. Non seulement cela, récemment, nous savions qu'un village à côté de Chwayya « Ain Kenya » a lancé une initiative personnelle et a commencé à donner des séances de conservation de l'eau dans les lieux publics du village. Personnellement, en tant qu'ONG locale, nous étions vraiment heureux d'entendre une telle initiative venant des citoyens eux-mêmes. Non seulement cela, notre bonheur est devenu double lorsque nous avons su que la principale raison derrière cette initiative était Minhal lui-même. Après enquête sur cette question, il s'est avéré que Minhal avait des parents et des amis du village voisin. Lors de ses visites, il a toujours parlé de ce qu'il a appris pendant les sessions de FdF et de ce que lui et les autres participants de la FdF font à l'intérieur du village. Après avoir entendu ce que lui et d'autres font à Chwayya et avoir ressenti l'enthousiasme, les habitants du village ont pensé qu'ils devraient mettre en œuvre une telle initiative dans leur village en tenant compte du fait que non seulement Chwayya mais aussi le Liban, en général, sont confrontés à un problème d'eau problème et nous devrions prendre soin de l'eau en tant que source importante de vie et d'énergie. De là, notre projet est mis en œuvre au village de Chwayya mais a également son empreinte dans d'autres villages proches ; en espérant que notre message parvienne au Liban dans son ensemble.

Avril 2019-Septembre 2019

  • 240 personnes libanaises ont participé à des séances de sensibilisation (123 femmes, 117 hommes)
  • 7 familles syriennes nouvellement raccordées à la conduite d'eau principale (18 femmes, 14 hommes)
  • 159 familles libanaises nouvellement raccordées à la conduite d'eau principale (320 femmes, 316 hommes)
N/A

Atallah Daaibes - Maire de Chwayya :

 « Être maire dans ce village a tellement enrichi mon expérience, ce qui m'a rendu heureux ; Cependant, après la mise en œuvre de ce projet, je suis plus heureux de voir le sourire des gens d'avoir une eau plus saine et plus propre ».