L'autonomisation des femmes

Budget

34,124.90 Euros

Zones cibles

Vieille ville de Saïda

Public cible

30 femmes de la vieille ville de Saïda âgées de 18 à 40 ans de différentes nationalités (libanaises, palestiniennes et syriennes) dont 50 % des femmes ciblées sont libanaises, 25 % palestiniennes et 25 % syriennes.

Objectif global

Permettre aux femmes marginalisées et vulnérables de la vieille ville de Saïda de construire et de révéler leurs visions de la vie.

Objectif spécifique
  1. Améliorer le bien-être et le statut psychosocial de 30 femmes libanaises, palestiniennes et syriennes.
  2. Donner à 30 femmes libanaises, palestiniennes et syriennes les compétences nécessaires pour mener des activités génératrices de revenus
  3. Soutenir 30 femmes libanaises, palestiniennes et syriennes avec des subventions en nature
Réalisations

Les 30 femmes étaient toutes préoccupées par la pandémie de COVID-19 et hésitaient à participer ou non aux ateliers. Cependant, l'équipe les a convaincus d'y assister et que DPNA prendra des mesures préventives et de précaution comme le port de masques et la distanciation sociale.

Activités
  1. Sensibilisation de 30 femmes participantes
  2. Deux ateliers d'autonomisation des femmes de 5 jours
  3. Deux formations de 2 jours sur la génération de revenus
  4. 30 subventions en nature
Succès

Lina, Libanaise, 40 ans :

"J'ai été confronté à beaucoup d'obstacles et de problèmes ces dernières années et je ne pouvais plus rien supporter. Alors à l'époque, j'ai décidé de voir un psychologue, et cela fait 5 ans depuis. Cependant, cet atelier de 5 jours valait bien ces cinq dernières années. Avec l'aide de l'incroyable équipe, des formidables collègues et de la famille que nous avons créée, je me sens plus forte que jamais et j'ai l'impression d'en avoir fini avec mon psychologue grâce à vous tous et à ce projet.

Rola, Palestinienne, 40 ans :

« Ce projet nous a été utile ainsi qu'à moi personnellement de différentes manières ; socialement, économiquement, psychologiquement et personnellement. Ce type de projet devrait être mis en œuvre plus souvent pour aider les femmes de notre société à surmonter leurs peurs et tous les obstacles qui se présentent à nous »

 

image alt
image alt
image alt
image alt
image alt
image alt
image alt